tout nus et tous bronzés × ft. famine

 :: THEIA :: Syllabe :: Périphérie :: Les monts Exorde Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
04.03.18 15:49


il y a des jours comme ceux là, où tu sais déjà que des surprises t’attendent avant le couché du soleil. le poids de ton sac accroché lâchement sur ton épaule est en soi une promesse d’aventure. rien ne peut te réjouir autant que ça.

et si cette fois tu sais où tu vas.
tu ne sais pas ce qui peut t’attendre sur le chemin.
les mains enfoncées dans tes poches, tu avances tranquillement jusqu’au lieu de rendez-vous convenu quelques jours plus tôt. coup d’œil sur la position du soleil. tu seras probablement en avance.

lorsque tu arrives au croisement qui permet de prendre la direction des monts exorde, tu avises rapidement un coin d’ombre où tu peux t’installer. préférant l’étreinte froide de l’obscurité, à la pression de la chaleur de l’astre solaire.

tu t’assoies à même le sol.
ton sac entre les jambes.
et tu attends.
Karma's a bitch, bitch.
pandora @ ooc
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
04.03.18 17:17
Famine, fusée qu'il fallait inventer

Le jeune était parti, courant,
Sa tignasse dans le vent.
Il courrait à la vitesse de l'éclair,
Si cela existait, on aurait pu le comparer à une fusée,
Mais cette machine de fer,
Pour l'instant à cette époque n'existait.

Le brillant Famine, les jambes levées,
Ne faisait plus attention à ce qui l'entourait.
Maniaque de la vitesse,
Il se mettait en tête des défis.
Si bien qu'il ne vit
Même pas le garçon posé sur ses fesses.

Se rendant compte de son erreur,
Des mètres passés, après quelques bonnes foulées,
Il se mit à reculer, tout essoufflé.
Il était prêt à affronté la montagneuse terreur.

- Yo !

Il continuait de courir sur place,
Ne pouvant pas rester de glace.
Son tissu enroulé autour de sa taille
Gardant quelques objets, et ses futures médailles.

- Désolé, j'étais trop concentré !
Je ne t'ai pas vu passé !


Étourdi, il observa le monstre rocheux.
La bête, grand golem aux monts neigeux.
Il montra le sommet du bout de son doigt,
Motivé, voulant atteindre la pointe qu'il désigna.

- J'espère que t'es prêt mon gars,
Parce que j'compte arrivé la-bas !


Sans aucune patience, il commença à prendre le sentier,
Ou du moins ce qu'il en était, cailloux, végétations glissantes, et rochers.
Un endroit pleins de dangers,
De quoi ravir sa soif de curiosité.

BY MITZI
avatar
Messages : 23
: 853
Pierre : Tourmaline
Occupation : Chercheur / Montreur de curiosité
Référence : Akira Fudo - Devilman Crybaby
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
04.03.18 19:10


tu n’as pas attendu si longtemps.
tu l’entends approcher, fendant le vent à une vitesse qui te semble exagérée. tu ne bouges pas. toujours assis, tu le regardes passer devant toi. soupir qui s’échappe de tees lèvres. ça ne t’étonnes même pas. tu te lèves lorsque tu le vois faire demi-tour, et répond d’un simple hochement de tête à ses excuses.

sac à nouveau accroché à ton épaule, tu t’approches finalement pour le voir prendre la route sans même attendre. l’impatience de la découverte. elle te tient les tripes aussi, mais la raison reste toujours présente.

— tu ferais mieux de t’économiser.

léger sourire amusé qui se déploie sur ton visage alors que tu prends sa suite. enfin, l’aventure va pouvoir commencer. dès les premiers pas sur ce qui est considéré comme un sentier, tu sais que la route ne sera pas de tout repos.

restant un peu en retrait, tu laisses ton compagnon de route ouvrir la marche. son impatience en partie contagieuse, tu ne bronches pas pour suivre son rythme.

— rentre toi dans le crâne que c’est pas la peine de s’épuiser avant d’être arrivé aux mont.

tu sens déjà quelques pierres rouler sous tes pieds. les branches que vous avez à repousser pour vous frayer un passage. tu connais la réputation de la région. et tu as hâte d’y découvrir par toi même.
Karma's a bitch, bitch.
pandora @ ooc
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
04.03.18 20:26
Famine a écrit:
Famine, fusée qu'il fallait inventer

Ses bois se prenaient parfois dans le branchage,
Maladresse de passage, il ne cessait jamais de les oublier.
Ce n'était pas le cas du brun au grand âge.
Derrière, il continuait de suivre le pas, d'avancer,
De lui rappeler qu'il ne fallait pas se presser,
Mais Famine continuait de tout avaler sur son passage,
Il était comme un animal bruyant, s'enfuyant de sa cage.
Pour lui, il n'était pas question de ne pas se laisser aller.

- Mais on a pas de temps à perdre !

Famine n'était pas du genre à vouloir ralentir, à perdre pieds.
Si personne n'avait gravit ces crocs dorés, il voulait être le premier à y arriver.
Il voulait être fier, et y mener d'autres personnes pour qu'elles puisses s'envoler.
La vue que la montagne pourrait donner, il voulait simplement la partager.

Cependant, il sentait déjà parfois les roches glisser,
Il fallait qu'il fasse attention à où mettre les pieds.
Mais l'attention de Famine est volatile.
C'est un oiseau de nuit qu'il considère comme trop futile.
Famine préfère sa puissance musculaire,
Sa vue précise, et son instinct qu'il pense être légendaire...

- Puis je suis en pleine forme !

Il aiguisa sourire carnassier, hors de question de perdre la cadence.
Il n'avait jamais fait tout ça, et il entrait à peine dans la danse...
Puis s'il fallait il le traînerait.
Ce vieux garçon un peu âgé.

- Tu sais comment j'suis, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.
Puis si tu n'arrives pas à suivre, j'peux toujours te porter !


Ses épaules s'haussèrent, mais les premiers barrières vinrent s'y frotter,
Elles tombèrent alors mais ses bras finirent lever,
Des premières masses rocheuses incontournables,
Mais elles semblaient tout à fait abordables.

- Que de facilités.

Famine avala le peu de complexité que les monts exordes offrait,
Mais il ne s'attendait pas à toutes celles qui allaient tomber.
Il attendait Muryo en haut, puis se retourna.
Le jeune tomba nez à nez face à un mur.
Il leva les yeux vers celui-ci, les yeux pleins d'éclats.
Il marcha vers ces roches, comme un vrai dur.

- Est ce que tu as pris une corde ?...

BY MITZI
avatar
Messages : 23
: 853
Pierre : Tourmaline
Occupation : Chercheur / Montreur de curiosité
Référence : Akira Fudo - Devilman Crybaby
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
04.03.18 23:18


pas de temps à perdre, effectivement. mais tu serais étonné de ne pas le voir pantelant avant même de commencer l’ascension à proprement parlé. malgré son étalage de vivacité. tu ne prends même pas la peine de répondre à sa réplique moqueuse. à quoi bon ? si ce n’est partir dans une conversation sans queue ni tête, qui ne ferait que gaspiller votre salive et votre souffle.

si tu n’es pas aussi bien bâtit que l’hyperactif, tu n’en es pas moins en bonne condition physique. le voir gravir aussi facilement ces premières roches te rappelle tes premiers voyages. et c’est souriant que tu suis ses pas, prenant tout de même un peu plus de temps. ne voulant déjà mettre un terme à l’aventure.

— tu pars vraiment gravir une montagne sans prendre de corde ?

tu laisses tomber ton sac au sol, et commences à fouiller dedans. tu crains un instant d’avoir oublié le plus important. mais tu finis pas trouver la corde voulu, coincé sous une bouteille. Tu la lances à Famine avant de refermer ton sac et de te relever.

— ouvre la voie, monsieur je suis en pleine forme. ça t’apprendra à avoir un petit pois dans le crâne.

croisant les bras sur ta poitrine, tu le toises avec un air de défit. qu’il te montre, l’hyperactif, à quel point il était fort. à tel point qu’il disait pouvoir te porter.
Karma's a bitch, bitch.
pandora @ ooc
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
05.03.18 11:42
Famine, fusée qu'il fallait inventer

Prendre une corde ? Quelle idée !
Famine savait bien que c'est Muryo qui en prendrait.
Il ne voulait pas s'encombrer.
Après tout, les morceaux de métaux,
C'est qui les menait, et les modifiait.

- Je savais que tu en prendrais.
Moi j'ai le reste pour grimper.


De son tissu qui l'entourait, ils sortis quelques petites sangles,
Des morceaux de métal dont il avait arrondit les angles.
Comme quoi, la tourmaline est un peu un idéal.
Il s'en plaça quelques unes autour de sa peau animale.
Puis une fois sa ceinture bien ajourée,
Il lança quelques sangles à son aîné.
La corde il prit par la suite, à ses pieds.
Il fit glisser cette dernière dans les lanières métalliques.
Il était fin prêt à grimper, répondant aux grincheux de manière humoristique.

- "Ouvre la voie monsieur le petit poids."
Çà va, çà va. Au moins j'ai la force de soulever ton poids,
et il n'est pas petit lui. Heureusement, que j'suis là.


Une pioche dans une main, un sourire sur la face.
Il prit la peine de commencer à grimper sur la surface.
Celle-ci était plus dangereuse qu'il le l'imaginait.
Les prises ne cessaient de chuter, c'était un calcaire trop fragilisé.
Famine grimaça, mais ne baissa par les bras.
La gélification ne l'arrêterait pas.

Il commença à monter, implantant les bouts de métaux sur son passage.
Il en creusait des trous partout, c'était un carnage.
Le poids de Muryo n'était pas léger,
Ses muscles pourtant ne voulaient pas lâcher.
Cependant, il aurait très bien pu tomber.
Il finit en haut par continuer de le tirer,
Les bras tremblant après cette traversée...

Après ces quelques mètres de montée,
C'était une étendue de forêt, d'arbres, de végétations.
L'air était agréable, la pinède sentait plutôt bon.
De quoi rendre Famine tout enjoué,
Il prit une grande bouffée d'air frais.

- Ça fait du bien. J'espère qu'on rencontrera des bêtes.

Il bomba le torse, bien posé sur ses deux grandes jambettes.

BY MITZI
avatar
Messages : 23
: 853
Pierre : Tourmaline
Occupation : Chercheur / Montreur de curiosité
Référence : Akira Fudo - Devilman Crybaby
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
07.03.18 22:08


tu secoues la tête en l’entendant dire qu’il comptait sur toi. tu t’imagines rapidement l’air stupide que vous auriez eu si jamais tu n’y avais pas pensé. sac accroché correctement à ton dos avant de récupérer les sangles données par ton compagnon.

— c’est bien beau de se faire mousser. mais tu ne serais pas aller bien plus loin si je n’étais pas là.

c’est de bonne guerre. et ces pics envoyés, plus pour chatouiller qu’autre chose, ne rendent l’ascension que plus agréable. t’activant à la suite de famine, tu commences toi aussi à t’accrocher aux prises naturelles que vous offre le mur.

prises s’effritant sous votre poids. morceaux tombant à la chaîne pour s’écraser plus bas. décalé sur la droite pour ne pas t’en prendre sur le crâne, tu remarques cependant que ton compagnon est bien plus rapide que toi. à peine es-tu arrivé à la moitié du chemin que tu sens la corde se tendre.
lentement.
mais sûrement.
tu subis la force d’attraction, t’imposant une vitesse que tu n’as pas atteins. tu retiens tes mises en garde au bord des lèvres. tu sais qu’il ne t’écoutera pas. alors tu profites simplement de fait de te faire porter pour avancer a son rythme.

— t’as vu où on est monsieur muscle au petit pois ? évidemment qu’on va en croiser.

tu récupères la corde afin de la ranger. qu’elle n’encombre pas jusqu’à ce que vous en ayez besoin plus tard. tu attrapes une bouteille par la même occasion, en profitant pour soulager ta gorge qui commence à s’assécher. tu apprécies la brûlure qui descend jusqu’à ton estomac. ça te donne l’impression de gagner en énergie. une impression bien fausse.

— je t’avais dis de t’économiser, tête de pioche.

t’avises rapidement ses tremblements qui se calment petit à petit. regard amusé qui se pose sur ton compagnon, avant que tu ne lui tendes la bouteille.

— c’est bon pour le mental. puis on reprend la route.

et le mental, vous alliez en avoir besoin, aux vues des étendues vertes qui s'allongent sous vos yeux.
Karma's a bitch, bitch.
pandora @ ooc
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
t h é i a :: THEIA :: Syllabe :: Périphérie :: Les monts Exorde-