Partagez|

snapped × muryō [end]

t h é i a :: les papiers :: Formulaires
Muryō
avatar
Messages : 4
: 7

Mer 17 Jan - 3:20


Muryō
26 yo × syllabe × explorateur × onyx
obito uchiha (tobi) × naruto
i can be fucking poetic too
Sur chaque visage, il y a un masque. Tout comme sur ton propre visage. Ce qui se cache derrière ces rares sourires, ces grimaces, et ces mots parfois tranchants, c’est un mystère. Même pour toi. Toujours attiré par l’inconnu, c’est peut-être pour ne pas te dégoutter de ta personne que tu refuses de te connaître aussi bien que certains peuvent le prétendre d’eux même. Pour autant, tu n’es pas du genre à courir vers chaque personne qui croise ton chemin. Tu préfères observer, garder tes palabres inutiles pour toi, et te faire entendre uniquement lorsque ça te parait nécessaire. Indépendant, et habitué à l’imprévu, tu sais t’adapter rapidement aux situations qui se présentent devant toi. Sauf peut-être. Une cage. Des entraves à ta liberté. Enchaîné, tu as tendance à perdre tes moyens. Enfermé, tu n’es plus que l’ombre de toi même. D’apparence assez calme, tu n’apprécies pas de rester longtemps au même endroit. Le mouvement, c’est ce qui te fait avancer. Ce qui te fait te sentir vivant.
Pour ce qui est des interactions sociales, tu n’es pas de ceux gangrenés par la méfiance et la froideur d’un hiver glacial. Tu restes courtois, sans chercher à créer de réels liens. Si l'on vient te chercher, tu réponds poliment. Tu peux rapidement devenir un bon compagnon de beuverie le temps d'une soirée. Et puis, il y a ses insultes farfelues qui s'échappent de tes lèvres. Qui peuvent blesser. Autant qu'amuser.
Au fond, tu es comme tout le monde.
Portant un masque.

(confiant; honnête; indépendant; claustrophobe; calme; observateur; débrouillard; bois trop; humour foireux; noue rarement de vraies relations; réaliste; aléatoire; mystérieux; attiré par l'inconnu; bouge régulièrement; fume trop; évite le soleil; réfléchit; nocturne; légèrement rancunier; sociable; direct; suit une logique bien à lui; n'aime pas mentir; peu expressif; peu influençable; déphasé; sens des priorités à revoir; intelligent; n'aime pas la foule; se fie à ses propres expériences;)
live  create  tell the story  repeat
L’annonce venait de tomber. Assise dans le salon, en face d’un ami de longue date, Aiko voyait le monde s’écrouler autour d’elle. Elle sombrait. Ses mains se posèrent machinalement sur son ventre rond. Le regard vide, elle ne voyait plus son interlocuteur. N’entendait plus ce qu’il lui disait. L’obscurité l’avait engloutie.

« ... qu’il regrettait de ne pas pouvoir être présent pour la naissance de Muryō...

Sursautant, elle releva rapidement les yeux sur son ami. Elle ne comprenait pas. Ils n’avaient pas retrouvé son corps. Rien n’était moins certain que sa mort. Alors pourquoi parlait-il de son mari comme s’il s’en était aller ? Dents serrées. Mains se refermant contre son ventre. Contre son enfant. Une larme coula sur sa joue.

« Il semblait persuadé de gagner pour le prénom, ajouta-t-il en esquissant un léger sourire gêné. Et que l’enfant serait autant emprunt de son désir de liberté, que du manque de tact si charmant de sa mère.

Alors c’était ainsi. Son mari, porté disparu depuis des semaines par ses compagnons de voyage, était présumé mort. Encore une fois, il était parti. La laissant seule. Avec ses craintes. Il avait pourtant fait son possible pour rester jusqu’à la naissance de Muryō. Encore une fois, il était allé aux frontières de l’inconnu. Mais cette fois là, il n’est jamais revenu.

---

Quelques années ont passées. Aiko avait surmonté la perte de son époux. Tant bien que mal. Elle souriait de nouveau. Mais derrière ces sourires emplit d’amour se cachait l’inquiétude typiquement maternelle. Elle veillait constamment. Se rongeait les sangs. Car, pour son plus grand malheur, tu avais effectivement hérité de ton père cette obsession pour la liberté. Dès que tu as su marcher, tu tentais d’échapper à la surveillance de ta génitrice pour te faufiler dehors. Tu détestais rester cloîtré à l’intérieur. Tu avais l’impression d’étouffer. D’être enfermé dans une cage.

Plus tu grandissais, plus elle voyait l’ombre de ton père se déformer pour devenir tienne. Que ce soit par ta claustrophobie. Ou bien en te voyant jouer aux aventuriers dans les rues avec les jeunes de ton âge. Il n’était pas rare dans ces moments, qu’elle lève les yeux sur l’horizon en souriant. Pensant qu’effectivement son époux avait eut raison. Ton manque de tact avait déjà fait des siennes. Mettant les petites filles, en particulier, mal à l’aise. Mais, qu’importe ce que pouvaient dire les autres parents. Malgré ses travers dus au fait qu’elle t’élevait seule. Tu n’avais jamais envié la façon de faire des géniteurs des enfants avec qui tu traînais. Ta mère était ton héroïne.

---

Peu après le jour de tes neuf ans, il a été décidé que tu étais prêt à faire ton pèlerinage. Tu avais entendu dire par les enfants un peu plus âgés, que ce n’était rien. Une formalité. Mais tu t’imaginais très bien l’aventure que ça avait du être. Alors le matin de ton départ, tu étais prêt à partir bien avant l’heure. L’excitation ayant fait son travail. T’empêchant de dormir correctement. Tu te souviens de ta mère qui t’avait pris dans ses bras, avant de te regarder partir de la maison. Les yeux emplit d’angoisse. Mais le cœur gonflé de fierté.

Tu avais des étoiles dans les yeux alors que tu étais arrivé sur les quais. Te mêlant au groupe d’enfants formé pour l’occasion, tu étais plus en admiration devant votre embarcation que face aux physiques atypiques de ceux venant d’ailleurs. Et si tu étais attiré par l’idée d’avoir la possibilité de t’approprier une pierre, tu étais bien plus excité par le fait de voyager, et de découvrir l’extérieur de Syllabe.

Pourtant, tout ne s’était pas vraiment passé pour le mieux. Tu t’étais involontairement enfermé dans ta bulle d’imagination. Émerveillé par ce que tu pouvais voir autour de toi pour la première fois. Tu avais pris conscience bien trop tard que les autres avaient préféré te laisser t’isoler. Admiratif de ces nouveaux paysages. Alors qu’ils n’avaient tous qu’une chose en tête. Récupérer une pierre. Obtenir un pouvoir. Tu n’avais pu t’empêcher de remarquer qu’ils avaient tous, sans exception, les yeux rivés aux pieds de la tour. Certains râlaient même lorsque tu passais près d’eux. Le regard fixé aux cieux. Imaginant la haute fin de la tour. Tapant dans quelques pierres sans faire attention où tu mettais les pieds. Ces débris flottants te fascinaient, et ouvraient une nouvelle porte sur une branche de ton imagination que tu n’avais pas encore découverte jusqu’à lors.

Ce n’est que le dernier jour que tu t’étais enfin décidé à descendre ton regard. A chercher. La plupart de tes compagnons avaient trouvé. Exhibant leurs trouvailles. Les autres devenaient anxieux. Alors que tu cherchais plutôt à admirer le jeu d’ombres des pierres volantes sur les étendues autour de la tour. Tu avais fini par la trouver, légèrement éloignée. Cette pierre aussi sombre que la nuit. Se cachant des regards emplit de vices des enfants avides de pouvoir. Lorsque tu l’avais pris dans tes mains, tu avais tout de suite senti un genre de connexion. Si c’était pour le moins étrange, ça te plaisait. Et si l’appel de la découverte se faisait entendre comme pour d’autres avant toi, jamais tu n’aurais supporté d’abandonner ta mère ainsi.

---

Le ciel était clair ce jour là. Les rayons du soleil matinal berçait déjà les rues de la ville. Apportant aussi une chaleur étonnamment étouffante pour cette période de l’année. Pourtant, sous ton manteau noir, tu n’arrivais pas à sentir la moindre chaleur. Comme si de la glace cheminait dans tes veines. Le regard ternes, tu regardais les religieux s’éloigner, et les proches d’approcher. Déposant des fleurs. Lâchant des mots dénués de sens. Des condoléances. Du soutien. Des sourires gênés et des regards de pitié. La mort était plus embarrassante pour l’entourage que pour la famille proche.

Tu étais resté immobile un moment. Fixant les cieux. Prêtant à peine attention à ce qu’on te disait. Pour finalement partir bien après tout le monde. Un doigt vint se glisser sous le col de ton haut, tirant dessus comme si tu étouffais. Et c’était le cas. Les rues te semblait oppressantes. Les regards bien trop fixe sur ta personne. Alors tu avais préféré t’éclipser dans l’ombre des petites ruelles, afin de regagner ton domicile.

Tu te souviens encore.
La porte avait grincé. Le parquet en bois avait craqué. Et aucune réponse n’était venu du salon ou de la cuisine lors que tu avais annoncé ton retour. La maison était affreusement vide. C’était douloureux. Bien plus que tu n’avais plus l’imaginer. Et pourtant, on t’en avais parlé plusieurs fois. Par rapport à ton père. A des proches. Des amis. Des idoles. Tu te voyais déjà en parler. Par rapport à ta mère. Alors sans même y penser, tu étais monté à l’étage. Ton sac était déjà prêt depuis des années. Tu y pensait sans arrêt. Tu savais que ce jour viendrait, sans savoir comme y faire face. Accrochant la hanse du sac à ton épaule, tu n’avais même pas pris la peine de vérifier de rien n’avoir oublié. Tu avais juste pris une photo dans la chambre de ta mère. Et tu étais parti.

Tu avais disparu.
ariel actif à froid

((c'est faux, j'ai pas changé de visu entre temps. x.x))
Vous êtes beaux. Vous êtes choux.
Je vous aime.
Obiwan kenobi.
Voir le profil de l'utilisateur
Torsion
avatar

Personnage
Rôle: Chef des Ultores
Liens:
Inventaire:
Messages : 114
: 2023
Age : 20
Pierre : -
Occupation : explorateur
Référence : beauty; rinnyleep

Mer 17 Jan - 5:44
T
O
B
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH JE HURLE
et cette plume je gfyhudjciklx;
et ce CODE AAAAAAAAAAAH
j'ai hâte qu'on en sache un peu plus sur ton perso !!!!!!!!

BIENVENUE PARMI NOUUUUUUS
Voir le profil de l'utilisateur
Feredir
avatar

Personnage
Rôle: Chasseuse de têtes.
Liens:
Inventaire:
Messages : 11
: 812
Pierre : Onyx
Occupation : Chasseuse de têtes.
Référence : Todoroki Shouto!Genderbend • Bnha

Mer 17 Jan - 22:37
AAAAAAAAAAAAH CE VAVA !
AAAAAAAAAAAAH CETTE PIERRE !
AAAAAAAAAAAAH CE CODE !
AAAAAAAAAAAAH ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
Andromède
avatar

Personnage
Rôle:
Liens:
Inventaire:
Messages : 37
: 1636
Pierre : émeraude
Occupation : big mama
Référence : OC • KR0NPR1NZ

Mer 17 Jan - 23:57
CETTE PLUME OMFG

JE VEUX LA SUITE

GENRE MTN DE SUITE

ET QUE CA SAUTE
Voir le profil de l'utilisateur
Muryō
avatar
Messages : 4
: 7

Jeu 18 Jan - 0:48
OMFG
TANT DE LOVE
JE SUIS GENEE

Merci pour l'accueil ♥️
Je ferais un @everyone sur discord quand j'aurai fini ma fiche /brique/
Voir le profil de l'utilisateur
Torsion
avatar

Personnage
Rôle: Chef des Ultores
Liens:
Inventaire:
Messages : 114
: 2023
Age : 20
Pierre : -
Occupation : explorateur
Référence : beauty; rinnyleep

Lun 22 Jan - 15:39
OUAAAAAAAAAAAAAIS GOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!
Voir le profil de l'utilisateur
Muryō
avatar
Messages : 4
: 7

Mer 31 Jan - 5:12
first part : done !
♥️
Voir le profil de l'utilisateur
Forget-me-not
avatar

Personnage
Rôle:
Liens:
Inventaire:
Messages : 17
: 79
Age : 18
Pierre : Emeraude
Occupation : Apothicaire, sorcière de la forêt
Référence : Rachel D. Amber - Life is Strange & Before the Storm

Mer 31 Jan - 10:21
JE CROIS EN TOI !!

(Je suis légalement en droit de souhaiter la bienvenue en plus )


merci altschmerz pour les vavas <3


There is no exquisite beauty
without some strangeness
in the proportion.

Voir le profil de l'utilisateur
Leo
avatar

Personnage
Rôle: fourrer des gens.
Liens:
Inventaire:
Messages : 20
: 37
Age : 15
Pierre : grenat
Occupation : jaal
Référence : andrew ; the foxhole court

Lun 19 Fév - 15:45
je baise ta fiche
Voir le profil de l'utilisateur
Muryō
avatar
Messages : 4
: 7

Hier à 21:51
J'AI FINI !
♥️
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Brecey (50) - MURY x BREHIER 1798
» Normanville - MURY x PELLETIER 1822

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
t h é i a :: les papiers :: Formulaires-
Sauter vers: